Identités religieuses

Responsable :

Pour la période 2020-2025, l’équipe souhaite consolider et prolonger les projets de recherche déjà engagés, tout en recentrant ses travaux autour de trois grandes thématiques. Elle veillera notamment à mettre en œuvre des programmes en collaboration interne ou externe. En particulier, elle sera attentive à s’inscrire dans des réseaux, comme le GIS Religions, pratiques, textes et pouvoirs, dont l’adhésion est en cours de finalisation (piloté par Philippe Martin, Lyon). Elle continuera à travailler activement au développement du GIS Institut d’Étude des Faits Religieux dont elle est une des composantes importantes. Elle portera aussi son effort sur la publication ou la mise à disposition de sources inédites.

 

1. Autour du protestantisme 

1.1 Vie, organisation et administration des Églises réformées en France du Nord et dans les anciens Pays-Bas à l’époque moderne. Il s’agira de préciser la connaissance de ces communautés protestantes en exploitant deux sources. La première est le dépôt récent des archives des notaires de la ville de Guînes (centre de la communauté protestante du Calaisis) aux Archives départementales du Pas-de-Calais. Ces archives renseignent sur la vie quotidienne des protestants au XVIIe siècle et sur les relations entre protestants et catholiques. La seconde devrait permettre un recensement des protestants et des petites communautés protestantes vivant dans la clandestinité dans les anciens Pays-Bas aux XVIIe et XVIIIe siècles. Il s’agit des archives du Parlement de Flandre (Douai) récemment répertoriées aux Archives départementales du Nord. L’équipe se propose également d’établir une prosopographie des pasteurs protestants ayant exercés au XVIIe siècle en Picardie, Boulonnais et Calaisis. Ce travail est à relier au point suivant (1.2).

1.2 Publication de sources inédites. Deux publications sont ainsi prévues pour la période 2020-2025. La première s’inscrit dans un projet initié  par le professeur Philippe Chareyre (Université de Pau et des Pays de l’Adour) il y a une dizaine d’années, sur la publication commentée et annotée des procès-verbaux des synodes provinciaux des Église réformées de France. L’équipe a en charge la publication des procès-verbaux des synodes de la XVIe province (Île-de-France/Champagne/Picardie/Pays de Chartres) entre 1603 et 1681. Ce travail préparatoire pourrait impliquer des chercheurs locaux et des étudiants pour une recherche dans les fonds d’archives départementaux et communaux, voire dans les archives privées.

C’est la même démarche qui doit permettre la publication d’une source rare dans le domaine de la recherche sur la vie des communautés réformées françaises au XVIIe siècle : le Livre des pauvres de l’Église de Calais au XVIIe siècle (1661-1684). Il s’agit d’un registre de 158 feuillets tenu de manière très détaillée par les diacres chargés de venir en aide aux pauvres de l’Église. Il s’agit d’un document qui renseigne précisément sur la vie quotidienne des protestants calaisiens (une des plus grosses communautés réformées vivant au Nord de Paris au XVIIe siècle). L’original se trouve à la Bibliothèque de la Huguenot Society of London. L’équipe a réussi à obtenir une reproduction de ce document avec autorisation de publication (publication annotée et commentée).

 

2. Autour du catholicisme 

Dans le prolongement du programme ANR Lodocat, l’équipe envisage de se consacrer en priorité à l’étude de la vie religieuse à l’époque moderne et contemporaine, en particulier féminine et de continuer ses investigations sur l’épiscopat des anciens Pays-Bas (fin du Moyen Âge - époque moderne).

2.1 L’engagement des femmes en religion dans les anciens Pays-Bas. Cette recherche vise à la publication d’une anthologie de textes sur cette thématique, en prenant soin d’investir le monde des religieux, à titre comparatif, pour contribuer à une histoire genrée des ordres et congrégations religieuses à l’époque moderne. Dans cette perspective, la publication commentée et annotée du journal de Jean De Le Barre, initiée par le regretté Alain Lottin sera achevée, ainsi que l’édition scientifique de chroniques d’abbayes de l’Ordre de Prémontré (circarie de Ponthieu). Ce travail s’inscrit dans une collaboration renforcée avec les universités de Liège, de Lorraine et de Franche-Comté.

Par ailleurs, un programme de recherche consacré à l’abbaye de Dommartin et de ses filles sera initié. Il s’inscrira dans un projet plus général « Les rencontres de Saint-Vaast » (voir infra).

2.2 Les refuges féminins à l’époque moderne. Il s’agit d’explorer un champ historiographique délaissé, celui de ces établissements religieux hétéroclites, abritant des laïques aux parcours diversifiés (huguenotes, femmes errantes, criminelles ou transgressives, veuves…). En mobilisant des sources variées (narratives ou matérielles), il s’agit de recenser ces établissements, d’examiner les conditions d’accueil de ces femmes, d’étudier leur fonctionnement et les relations entre religieuses et laïques, de mettre en lumière les réactions des autorités ecclésiastiques et civiles. Croisant aussi bien l’histoire du monachisme féminin au temps de la Réforme catholique, largement renouvelé, l’histoire de la prostitution et de la mendicité et l’histoire du genre, le thème se déploie en histoire religieuse et culturelle, car les représentations de la religieuse, de la déviante et de la repentie sont évocatrices des structures mentales de l’époque.

2.3 L’épiscopat des anciens Pays-Bas à l’époque moderne. Il est envisagé de poursuivre la constitution et l’alimentation d’une base de données, en vue d’une étude prosopographique sur cette thématique, et en rendant une partie de ces informations grâce à la publication sur Internet (SyMoGIH, développé par le LARHA, Lyon, UMR 5190).

2.4 Les « Rencontres de Saint-Vaast ». En collaboration avec le service culturel de la Ville d’Arras, il sera organisé à l’abbaye Saint-Vaast des journées d’études annuelles portant sur la vie monastique et canoniale.

 

3. Minorités religieuses. Diversités religieuses

3.1 Le refuge religieux dans les provinces du Nord-Ouest de la France. Depuis quelques années, il a été envisagé d'inscrire dans le cadre du CREHS une grande étude sur cette notion. Cette étude doit être reprise : un refuge catholique anglais (les sources sont nombreuses à Douai, Saint-Omer, Cambrai) ; un refuge protestant (mouvement de populations des Pays-Bas espagnols vers le royaume de France). Ce projet doit s'inscrire logiquement dans une problématique qui pourrait porter également sur la période contemporaine (refuge révolutionnaire, par exemple). Il s'agit d'étudier des mouvements de populations mais aussi un mouvement d'idées à travers toute une correspondance échangée. L'aspect religieux est bien sûr dominant mais les aspects économiques, culturels et politiques sont aussi à prendre en compte. Il permet en outre d’étudier la problématique des expressions religieuses minoritaires, du dialogue interconfessionnel et interreligieux, des relations entre État et religions dans un contexte laïc.

3.2 Antiquité et religions. Il s’agit de poursuivre l’étude des religions dans le monde romain, notamment celle du rôle joué par les cultes locaux. Un travail sur les cultes orientaux dans les colonies romaines du Ier siècle av. J.-C. au IIe siècle ap. J.-C. sera mené dans ce cadre. Plus largement, ces recherches s’inscriront dans le projet « L'appel du large : fleuves, embouchures et mers » porté par l’axe Patrimoines. Territoires. Économie.