Partenariats et réseaux

Le CREHS est activement engagé dans trois structures fédératives de recherche : 

 

GIS « Institut d’étude des fait religieux » 

L'Institut d’étude des faits religieux est un réseau régional inter-universitaire réunissant l’université d’Artois, l’université Charles de Gaulle – Lille III, l'université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, l'université de Picardie – Jules Verne et l’Institut catholique de Lille. Son approche des faits religieux est scientifique, non-confessionnelle et pluridisciplinaire.

 

GIS « Méditerranée – Océan Indien » 

Le GIS « Méditerranée – Océan Indien » réunit des chercheurs appartenant à 5 universités et unités de recherche: Ecole normale supérieure de Paris / PSL ; Muséum national d’Histoire naturelle de Paris ; Sorbonne Université ; Université d’Artois ; Università di Roma “Tor Vergata. Il a pour objectif d’étudier les multiples connexions reliant le monde méditerranéen antique et les sociétés de l’océan Indien, de l’Afrique Orientale jusqu’au golfe du Bengale et au-delà, dans la longue durée de l’Antiquité. A côté d’autres projets de recherche, le GIS se donne pour but de continuer la série de rencontre Ex oriente luxuria, dont les principes sont les suivants : 1) aborder les connexions Orient-Occident sous l’angle des produits et des objets ; 2 ) développer une recherche transdisciplinaire et transpériodique.

 

SFR « Territoires historiques »

La structure fédérative de recherches « Structure Fédérative de Recherches Territoires Historiques » s’inscrit dans la politique de site A2U qui vise à établir une collaboration large entre les universités d’Artois, du Littoral Côte d’Opale et de Picardie Jules Verne. Elle a pour mission de structurer et de fédérer la recherche en histoire, histoire de l’art, archéologie et civilisation au sein desdites universités, dans le respect de l’identité et de l’autonomie de chacun des laboratoires concernés.

À ce titre, elle a vocation à :

    • optimiser les complémentarités des axes et des thèmes de recherche de ces quatre laboratoires,

    • organiser des séminaires, journées d’études, colloques,

    • favoriser le développement de projets de recherche communs,

    • mutualiser et accroître les capacités de réponse aux appels à projets régionaux, nationaux et internationaux,

    • promouvoir ses activités au sein de la communauté scientifique et au-delà,

    • renforcer le rayonnement régional, national et international de la recherche menée dans ses laboratoires constitutifs ainsi que celui des chercheurs et enseignants chercheurs membres de la SFR,

    • accroître les partenariats avec les acteurs associatifs, économiques, politiques locaux et régionaux.